Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

Ce qui change pour les entreprises en 2022

Comme chaque début d'année, de nombreux changements s'opèrent dans le champ des règles applicables aux entreprises.
  • #FINANCES
  • Entreprises : ce qui change en 2022
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Jeudi 6 janvier 2022

    Quelles sont les principales nouveautés pour 2022 ?

    Baisse de l’impôt sur les sociétés

    En 2022, le taux normal de l’IS sera abaissé à 25% pour l’ensemble des entreprises.

    A noter : sous certaines conditions, les PME peuvent bénéficier d'un taux de 15%.

     

    En savoir+

     

    Prolongation du prêt garanti par l'État

    Le prêt garanti par l'État est prolongé jusqu'au 30 juin 2022. Les régimes concernés par cette prolongation seront annoncés prochainement par le Gouvernement.

     

    En savoir+

     

    Allongement des délais d’option pour le choix de régime d’imposition des micro-entreprises

    Depuis le 1er janvier 2022, il est possible d'opter pour un régime réel jusqu’à la date limite de dépôt de la déclaration d’ensemble des revenus. 

     

    En savoir+

     

    Crédit d’impôt formation des dirigeants : doublement du montant

    Chef d’entreprise, vous souhaitez acquérir de nouvelles compétences ? Bénéficiez d'un avantage fiscal prenant la forme d’un crédit d’impôt sur vos dépenses de formation.

     

    En savoir+

     

    Transmission d’entreprise individuelle : augmentation des plafonds d’exonération

    Actuellement, lorsqu'un entrepreneur cède son fonds de commerce et réalise une plus-value, il peut bénéficier d’un abattement fiscal. Si la valeur du fonds est inférieure à 300000 €, l'exonération d’impôt sur le revenu est totale. Entre 300000 € et 500000 €, l’exonération est partielle.

    L'article 19 de la loi de finances pour 2022 modifie ces deux plafonds pour les porter respectivement à 500 000 € et 1 000 000 €.

     

    Les principales nouveautés applicables en ce début d'année sont à découvrir sur economie.gouv.fr

     

    Source : www.economie.gouv.fr