Baromètre #3 des CCI de Normandie

Publié le 09/04/2020

Pour mieux appréhender les besoins exprimés et être plus efficaces devant le flux grandissant des demandes, les CCI de Normandie ont mis en place depuis le 16 mars un baromètre hebdomadaire visant à recueillir les indicateurs clés pour prendre le pouls économique du territoire.

Mots-clés :

Les chiffres clés identifiés de la semaine du 6 au 10 avril

  • 2/3 des effectifs sont toujours au chômage partiel. On constate moins de télétravail et plus de présence des salariés dans les entreprises
  • Légère reprise d’activité avec 2 points de plus d’activité dans le commerce et 3 points de plus dans l’industrie
  • 73% des dirigeants (10 points de plus que la semaine dernière) ne rencontrent pas de difficultés dans les procédures de déclaration de chômage partiel mises en place par l’Etat
  • Le moral des chefs d’entreprise est stable au global à 6,2 avec une augmentation plus significative dans l’industrie (0,4)
  • Le secteur industriel envisage une activité plus soutenue la semaine prochaine (soit 8 points de plus par rapport à la semaine dernière)

La question de la semaine

Une nouvelle question a été posée cette semaine :Avez-vous fait appel aux aides financières proposées et si oui avez-vous perçu un financement ?

  • 2/3 des entreprises n’ont pas fait de demandes de financement et 80% des demandeurs n’ont pas encore perçu le financement demandé.

Ce qu’il faut retenir cette semaine

  • Une reprise d’activité se fait sentir dans le secteur industriel, seulement à partir du moment où la protection des collaborateurs est assurée. Or la difficulté d’approvisionnement en masques et combinaisons qui conditionne cette reprise est toujours importante.
  • Le manque de visibilité sur la fin de la crise et la reprise potentielle est anxiogène notamment dans les métiers du service fortement tributaires du redémarrage ou non de l’industrie et des collectivités.
  • Outre la durée du confinement, des interrogations pèsent toujours sur la manière dont les commerces et les CHR (Cafés Hotels Restaurants)  actuellement fermés seront autorisés à rouvrir.
  • Pour certains dirigeants le moral est bon quand la nouvelle organisation de leurs entreprises fonctionne bien (télétravail, nouvelles méthodes de management, de prospection…) et permet une continuité d’activité
Voir toutes les actualités