Hôtellerie Restauration : Bilan de la saison touristique 2017 Orne

Publié le 08/02/2018

Chaque année, les Chambres de commerce et d’industrie Portes de Normandie et Ouest Normandie, auxquelles s’associe le Conseil départemental de l’Orne à travers son service Tourisme 61, réalisent une enquête auprès des professionnels ornais de l’hôtellerie-restauration et des lieux de visite.

Mots-clés :

Cette année, le questionnaire a été envoyé, sur l’ensemble du département de l’Orne, à 187 établissements exerçant une activité, unique ou combinée, d’hébergement, de restauration et 19 lieux de visites. 51 professionnels du tourisme ont répondu à l’enquête du bilan dont 39 hôteliers-restaurateurs (76.47 %) et 12 lieux de visite (23.53 %).

Perception de la saison touristique 2017

Une saison 2017 meilleure pour les professionnels de l’hôtellerie-restauration ainsi qu’aux exploitants de lieux de visite. 56 % des établissements de l’hôtellerie-restauration jugent la saison touristique 2017 meilleure qu’en 2016, contre 33 % qui l’estiment en baisse (et 10% identique). Les responsables de lieux de visite de l’Orne abondent dans le même sens que les hôteliers restaurateurs, puisque 75 % d’entre eux jugent la saison estivale meilleure qu’en 2016, contre 17 % qui l’estiment en baisse (et 8 % identique).

Pour les professionnels enquêtés, la situation a été meilleure en août notamment pour les sites de visites pour qui la météo maussade a eu un effet positif en attirant davantage de touristes dans leurs structures. La saison a été particulièrement positive pour les acteurs du Perche qui ont notamment profité de l’organisation de la semaine fédérale internationale du cyclotourisme autour de Mortagne-au-Perche entre le 30 juillet et le 6 août. La fréquentation totale des sites touristiques interrogés dépasse 137 000 visiteurs en septembre 2017 alors qu’ils en avaient accueilli 153 000 sur l’ensemble de l’année 2016.

Fréquentation des établissements touristiques

Pour une majorité de professionnels enquêtés, le taux d’occupation est proche de 60 % et la durée de séjour est inférieure à 2 nuitées.

Le nombre moyen de repas reste en 2017 à un niveau sensiblement égal à celui observé en 2016. Pour une majorité des établissements, cette moyenne s’établit à moins de 50 couverts par jour. Les restaurateurs constatent par ailleurs une différence du ticket moyen (dépense moyenne par personne) entre le déjeuner (entre 15 et 19 €) et le dîner (supérieur à 20 €).

La majorité des établissements touristiques répondant déclarent être connus principalement par le bouche-à-oreille (cité par 70 % des hôteliers-restaurateurs et 50 % des sites de visites) et via internet à travers les sites de réservation ou les sites d’avis (cité par 100 % des sites et 78 % des hôteliers/restaurateurs). La documentation touristique, les guides et l’office de tourisme sont également des vecteurs de communication importants pour les sites de visites mais ont une importance moindre pour les hôtels et restaurants. En 2017, la part des réservations en ligne est supérieure à 20 % et 41 % des établissements enquêtés dans l’Orne. Cette part dépasse par ailleurs 50 % pour 1 établissement hôtelier sur 3. L’outil de réservation en ligne le plus souvent utilisé est généralement le site internet de l’établissement, devant les grands sites de réservation en ligne (Booking, Tripadvisor, Expedia, …) et Facebook.

Préoccupations et motivations

Les hôteliers-restaurateurs et les gestionnaires de lieux de visite ont soulevé 3 préoccupations majeures :

  • un déficit d’animations et de spectacles dans la plupart des villes, notamment en soirée ;
  • un manque de signalétique touristique ;
  • de plus en plus de difficultés pour recruter du personnel qualifié en hôtellerie et restauration.

 

Voir toutes les actualités