Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
A vos côtés pour créer et développer votre entreprise

Tri des biodéchets : tous les professionnels désormais concernés

Depuis le 1er janvier 2024, le tri à la source des biodéchets concerne l'ensemble des acteurs professionnels.
  • #DÉVELOPPEMENT DURABLE
  • #DÉCHETS
  • Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Mercredi 10 janvier 2024

    Depuis le 1er janvier 2024, le tri des biodéchets concerne l'ensemble des acteurs professionnels et plus seulement ceux qui produisent plus de 5 tonnes de biodéchets par an. Cette évolution s'inscrit directement dans le cadre du droit européen et de la loi antigaspillage de 2020.

     

    Comment cette évolution vous impactera-t-elle ? On vous explique tout.

     

    Un biodéchet, c'est quoi ?

    Au sens de l'article L. 541-1-1 du code de l'environnement, les biodéchets sont définis comme les déchets non dangereux biodégradables de jardin ou de parc, les déchets alimentaires ou de cuisine provenant des ménages, des bureaux, des restaurants, du commerce de gros, des cantines, des traiteurs ou des magasins de vente au détail, ainsi que les déchets comparables provenant des usines de transformation de denrées alimentaires.

     

     

    En tant que professionnel, quels sont les biodéchets à traiter ?

     

    Les déchets de table, mais aussi les ratés de productions, les invendus qui ne peuvent plus être commercialisés, etc. Le tri des biodéchets permet de lutter activement contre le gaspillage alimentaire.

     

     

    Quels sont les aménagements à réaliser pour trier vos biodéchets ?

    Au sein de votre entreprise, vous devez vous organiser pour que les biodéchets que vous produisez soient séparés des autres déchets.

    Pour en assurer la collecte, le traitement et enfin la valorisation, vous devez vous rapprocher de vos prestataires habituels de gestion des déchets ou d’un prestataire spécialisé dans la collecte des biodéchets.

     

     

    Comment réduire la quantité des biodéchets ?

    Dans votre entreprise, il est possible de réduire les biodéchets grâce à diverses méthodes.

     

    • Gérer vos stocks : vous pouvez mettre en place un système de gestion des stocks efficace pour éviter les achats en surplus. Nous vous recommandons à suivre les dates de péremption et à utiliser la méthode “premier entré, premier sorti” pour limiter le gaspillage.

     

    • Sensibiliser au gaspillage : selon votre secteur d’activité, et notamment si vous avez un restaurant, vous pouvez aussi former vos équipes à des techniques de découpe efficaces pour maximiser le rendement des produits alimentaires. Vous pouvez également les inciter à proposer des portions adaptées pour éviter que les clients ne laissent des restes dans leurs assiettes.

     

    • Quantifier : la mise en place d’outils de mesure précis du contenu de vos poubelles permettra d’identifier les produits sur lesquels cibler vos efforts de réduction des biodéchets.  

     

    Comment mettre en œuvre le compostage ?

    • Achat de matériel : pour faire du compostage au sein de votre entreprise, du matériel adapté est nécessaire. Selon votre activité, les équipements peuvent différer. Par exemple, pour la restauration, il peut être nécessaire que chaque poste de production de biodéchet soit équipé d’un seau, appelé bio-seau. Leur contenu est ensuite mis en commun dans un plus grand bac, le composteur.

     

    • Formation : pour être efficace, il faut former vos équipes à reconnaître et à trier efficacement les biodéchets. En moyenne, selon l’ADEME, le temps estimé pour le tri des déchets alimentaires et la gestion du composteur est de 1 à 4 h par semaine. De plus, des formations « maître-composteur » sont dispensées par des organismes de formation reconnus par l’ADEME. 

     

    Collecte séparée : quelles étapes de mise en œuvre ?

    Si votre collectivité en donne la possibilité, vous pourrez être collectés en “assimilé”, avec les biodéchets des ménages. Elle peut exiger de votre part le versement d’une redevance spéciale pour cela. Attention, elle n’en a pas l’obligation : si la mairie, l’intercommunalité ou votre syndicat de gestion des déchets refuse de vous collecter, c’est à vous de trouver une solution. Vous pouvez aussi souscrire une prestation de collecte auprès d’un acteur privé.

     

    En pratique, dans votre établissement, vous devrez mettre au point un système de collecte, afin de réunir les biodéchets produits par votre activité. Puis vous devez définir la fréquence à laquelle ce bac doit être sorti pour être collecté. Pour que tout cela fonctionne, il vous faut former vos équipes à reconnaître et à trier efficacement les biodéchets.

     

    Huiles alimentaires et biodéchets : quelles différences de collecte et valorisation ?

    Les huiles alimentaires usagées (HAU) sont collectées dans des réservoirs, pour éviter les fuites. La collecte des HAU peut être effectuée par des entreprises spécialisées. Les HAU peuvent être traitées pour produire du biodiesel ou être valorisées énergétiquement en produisant de la chaleur ou de l'électricité. Elles peuvent être soumises à des normes spécifiques en matière de gestion et de collecte.

     

    Les biodéchets, quant à eux, sont collectés dans des conteneurs distincts. Ils sont généralement collectés par des services de collecte des déchets municipaux ou des entreprises de gestion des déchets. Les biodéchets sont habituellement compostés ou utilisés dans la méthanisation pour produire du biogaz, une source d'énergie renouvelable.

     


     

    Pour en savoir plus :